Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 07:58

his article analyses how stigmatisation and more specifically racialization is experienced by students and graduates with African origins. Being Black in France means facing everyday stigmatization in all social spheres and impacts the construction of the self. Yet the experience of racialization is not managed in the same manner according to the tools and resources one has to protect oneself from stigma. This paper shows then how interviewees deal with their « Black » identity, specifically in reaction and resistance to racism and stereotypes. 

 

http://www.cairn-int.info/resume.php?ID_ARTICLE=E_TRAC_030_0125

Repost 0
Published by DIMA, VIPS
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 16:41
Pierre Fraser


Broché: 362 pages
Editeur : CreateSpace Independent Publishing Platform (26 septembre 2016)
Collection : Le corps et ses manifestations
Langue : Français
ISBN-13: 978-1539105671

 
Une constante culturelle, en Occident, semble traverser les époques depuis la Renaissance jusqu’au XIXe siècle : l’aversion envers le corps obèse fédérée sous l’égide de la morale puritaine, de la gouvernance de soi et de la contenance. Avec le passage du statut d’être un corps à celui d’avoir un corps au XVIIe siècle, dont l’individu est personnellement et socialement responsable, avec l’émancipation et l’autonomisation de l’individu au Siècle des Lumières, avec le corps au travail, machine énergétique de la Révolution industrielle, et d’un XIXe siècle marqué par l’idée de dégénérescence de la race, l’aversion ne concerne plus uniquement le corps obèse : elle glisse également vers le corps en surpoids et en embonpoint, ce dernier devenu signe d’un défaut de gouvernance de soi. Des jugements moraux traversent également les époques, conséquences de cette aversion envers l’individu au corps obèse : paresseux, oisif, manque de volonté, abuseur, profiteur. Des modèles de corps traversent également les siècles : un idéal de beauté pour la femme, finesse et minceur ; un idéal de puissance pour l’homme, être bien en chair et en muscles. Deux techniques s’imposent avec plus ou moins de succès au fil des siècles pour normaliser et réguler le corps obèse : les régimes et l’exercice. En résumé, c’est ici le parcours d’une stigmatisation récurrente, de la pression sociale croissante et des moyens et techniques requis pour normaliser le corps en excès de graisse. Plus que tout autre phénomène, la graisse incarne et fusionne toutes les peurs émanant du corps et de tous ces aliments jugés malsains. La graisse est non seulement au centre d’une incertitude collective, mais elle est aussi vigilance accrue de soi, vigilance elle-même constamment alimentée par la recherche scientifique, la santé publique, les spécialistes de la santé, les nutritionnistes, l’industrie de la perte de poids, l’industrie de la remise en forme et le complexe agroalimentaire. Depuis la Renaissance, une constante émerge : l’aversion envers le corps obèse. Une idéologie fédère cette aversion : la contenance et la gouvernance de soi édictées en règles au XVIIe siècle par la morale puritaine. Une stigmatisation découle de cette morale puritaine et traverse également le temps : le manque de volonté de la personne en excès de poids. Deux moyens de régulation du corps persistent depuis le XVIIe siècle : la réduction de la prise alimentaire et l’augmentation de l’activité physique. Ce qui distingue le XXe siècle des siècles précédents tient en deux idées : la responsabilité de la santé est de plus en plus du ressort de l’individu ; l’aversion non plus seulement envers la graisse qui se développe dans le corps, mais aussi l’aversion envers toute graisse qui se retrouve pernicieusement cachée et enfouie dans les aliments. Conséquemment, avec l’épidémie d’obésité déclarée en 2004 par l’OMS, la graisse est devenue un cri de guerre et de ralliement, le casus belli du nouveau siècle.
 
Repost 0
Published by DIMA, VIPS
commenter cet article
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 07:51

 

Sigouin, Judith

A TELECHARGER SUR : http://www.archipel.uqam.ca/9038/

Repost 0
Published by DIMA, VIPS
commenter cet article
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 09:50

parMarcela Gargiulo

Maître de conférences Paris-Descartes (laboratoire PCPP), hôpital Pitié-Salpêtrière, Institut de myologie (AIM), Paris – Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière – Bâtiment Babinski, 47-83 boulevard de l’Hôpital, F-75651 Paris Cedex 13

La figure du handicap représente un paradigme intéressant pour réfléchir aux enjeux de la ségrégation et de la stigmatisation : elle fait figure d’étranger, éveille des représentations de monstruosité ; elle est source de projections violentes, d’un sentiment d’inquiétante étrangeté, de contagion et de dégoût. Notre expérience clinique avec des personnes porteuses de marques, de stigmates résultant des traces d’une pathologie somatique et/ou d’un handicap nous a permis de constater combien le repli sur soi, l’enfermement, voire l’auto-exclusion sont des mécanismes révélateurs d’un effort du sujet pour se maintenir sur le plan narcissique devant le regard d’autrui. Nous concluons que le processus de stigmatisation est le fruit d’une coconstruction sur le plan duel, groupal et social. Il ne laisse pas celui qui est porteur du stigma dans une position passive. Les représentations subjectives du handicap interviennent de manière active dans le processus de stigmatisation qui doit être compris non seulement en termes d’attribut mais aussi en termes de relation. 

 

 

Repost 0
Published by DIMA, VIPS
commenter cet article
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 06:29

parEmmanuelle Hoareau

Résumé

Français

La plupart des travaux sur la réduction des risques (RdR) s’intéressent aux dispositifs et outils liés à la pratique d’injection, négligeant ces outils relationnels que sont l’entretien individuel et le counselling. Ceci laisse supposer une dépréciation de leur rôle d’étayage de la réflexivité des personnes sur leur relation à l’usage de substances illicites et de leur impact sur les pratiques et les trajectoires d’usage, tant par les chercheurs que par les intervenants de RdR. Si cette dépréciation reste à vérifier, d’autres éléments relevant du contexte culturel et historique compliquent son utilisation : la stigmatisation de l’usager de substances illicites, les représentations et affects des intervenants à son endroit, la rationalisation de l’activité des structures de RdR. Cet article de réflexion s’appuie sur l’expérience de l’auteur en tant que bénévole de réduction des risques en rave et free partyet sur une thèse en cours de finalisation sur l’expérience de l’usage chez leurs participants.

Mots-clés

  • Counselling
  •  
  • entretien individuel
  •  
  • stigmatisation
  •  
  • usage de substances
  •  
  • affects
  •  
  • professionnalisation
Repost 0
Published by DIMA, VIPS
commenter cet article
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 12:13

A LIRE SUR 

 

http://www.udsspace.uds.edu.gh/bitstream/123456789/729/1/THE%20INFLUENCE%20OF%20STIGMATISATION%20ON%20PSYCHOSOCIAL%20WELLBEING%20OF%20HIVAIDS%20CLIENTS%20ATTENDING.pdf

Repost 0
Published by DIMA, VIPS
commenter cet article
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 10:10

A LIRE SUR

 

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=ETHN_164_0691

Repost 0
Published by DIMA, VIPS
commenter cet article
23 juillet 2016 6 23 /07 /juillet /2016 08:26

Gino G. Raymond

Résumé | Index | Plan | Texte | Bibliographie | Notes | Citation | Auteur

Résumés

EnglishFrançais

Cet article évoque les contradictions du système judiciaire anglais et de la classe politique concernant les droits des citoyens issus des communautés minoritaires, notamment musulmanes. Qu’il s’agisse des violences faites aux femmes, l’interprétation des droits matrimoniaux ou la défense d’un communautarisme sectaire, les tribunaux anglais se montrent parfois disposés à tolérer un comportement citoyen caractérisé par le particularisme et l’inégalité. Le rapport de Lord Scarman après les émeutes de Brixton, suivi par celui de Lord Macpherson sur la mort de l’adolescent Stephen Lawrence, auraient ouvert la porte à une interprétation du racisme qui freine la volonté d’intervenir au sein de certaines minorités de la part des autorités, et constitueraient un défi au principe égalitaire qui sous-tend la conception de la citoyenneté.

Entrées d’index

Mots-clés :

A LIRE SUR : https://rfcb.revues.org/830?lang=fr

Repost 0
Published by DIMA, VIPS
commenter cet article
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 11:56

A LIRE Sur :

http://www.respectmag.com/23786-homeless-wolrd-cup-foot-sans-abris

Repost 0
Published by DIMA, VIPS
commenter cet article
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 15:44
DISCRIMINATIONS ET CARRIÈRES Entretiens sur des parcours de noir-e-s et d'arabes

Y a-t-il meilleure façon de saisir les discriminations ethniques et leurs effets que de les observer dans toute leur banalité, à travers les carrières de personnes qui les ont rencontrées ? Discriminations flagrantes, stratégie pour les éviter ou les affronter, formes éventuelles de paranoïa… La découverte de trajectoires individuelles est sans doute le moyen le plus efficace pour comprendre comment cela interagit. Offrant un accès direct aux entretiens tout en les accompagnant d'instruments de réflexion, ce livre constitue à la fois un outil de méthode pour le chercheur et une riche initiation pour le profane.

Repost 0
Published by DIMA, VIPS
commenter cet article

Présentation

  • : DIMA, VIPS
  • : Ce blog est destiné à permettre le partage d'informations pratiques, professionnelles et scientifiques concernant les questions de discrimination, d'intégration des minorités, et plus largement des rapports à l'Altérité Il ne s'intéresse pas uniquement aux sports, mais pointe spécifiquement ces activités culturelles particulières et omniprésentes de nos jours
  • Contact

Recherche